Forum-Permis






La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui reste

Tout ce qui concerne la conduite supervisée.

La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui reste

Messagepar Glxblt76 le 11 Nov 2015 01:02

Bonjour,

J'ai par trois fois dans ma vie tenté d'arriver au bout du parcours du combattant, pour le moment sans succès.

Mon profil : une personne réfléchie, ayant de bonnes capacités d'abstraction et de conceptualisation, mais plutôt distraît, rêveur, maladroit. J'ai eu un bon parcours d'études, pas trop de difficultés de ce côté là.

La première fois j'ai tenté de passer par la conduite accompagnée vers 17 ans. J'ai raté le code trois fois, dont deux pour problèmes stupides (un pour oubli de carte d'identité, un pour décalage de télécommande). L'auto-école m'a quand même fait faire des heures de conduite, mais après 25h j'avais toujours du mal à tenir une ligne droite. Premier abandon, sans code ni permis.

La deuxième fois, vers 22 ans, je me suis acharné. J'ai raté deux nouvelles fois le code (une fois parce que j'ai oublié mon portefeuille contenant ma carte d'identité dans le bus me menant au centre d'examen, l'autre fois parce que l'auto-école avait oublié de me consigner) puis je l'ai eu. J'ai fait une cinquantaine d'heures de conduite, ça a été laborieux, pénible, difficile. Ca n'allait jamais, le problème n'était jamais le même, c'était ou trop ou pas assez. On me disait que je n'arrivais pas à faire mes contrôles, après on me disait que je regardais trop. Quand les contrôles allaient, on me disait que je prenais pas bien mes ronds points. Quand je prenais bien mes ronds points, je ne mettais pas les clignotants au bon moment. Quand je les mettais au bon moment, je ne faisais plus bien les contrôles ... Mais bon au final mon auto-école m'a présenté au permis. Bilan : 16/30 avec deux erreurs éliminatoires concernant des problèmes que je n'avais jamais eu avant. Le stress m'avait pourri le passage. Me sentant incapable, deuxième abandon, avec le code mais sans permis.

Puis plus récemment j'ai repris, à 27 ans. Je connais tellement par coeur toutes leurs diapos, je flaire à l'avance leurs pièges. En un mois j'ai eu mon code, sans vraiment réviser. Puis je suis parti en conduite supervisée, ma copine ayant plus de cinq ans de permis. J'ai eu une fenêtre pour apprendre à conduire et faire mes erreurs. Au rendez-vous de conduite supervisée on ne m'a donné que 6h de leçons qui se sont plutôt bien passées hormis, encore et toujours, le stress. Et à la dernière leçon, juste avant le permis, je me mets à déclencher sans le vouloir les feux de route en même temps que le clignotant parce que le geste est un peu différent sur la Clio 4 du permis que sur la 407 sw sur laquelle je fais ma conduite supervisée.

Et EVIDEMMENT, j'ai eu le problème A CHAQUE FOIS que j'ai actionné le clignotant pendant le permis. De plus, l'inspecteur a pilé à un stop au moment où j'allais freiner. J'admets que je l'ai vu un peu tard, mais je l'ai vu. De plus c'est pardonnable dans un paysage bourré de signalisations dont on ne sait pas si elles nous sont destinées ou si elles sont destinées aux routes voisines. Et c'est un stop à moitié effacé sur une route principale. Il m'a compté une erreur éliminatoire pour ça, score 19/30, on monte un peu par rapport à la dernière tentative ...

BILAN : Je suis dégoûté mais je suis déterminé à me venger. Et cette fois je n'abandonnerai pas. La conduite supervisée est ce qui a le mieux marché pour moi. Mais il reste un obstacle c'est l'examen. En conduite supervisée j'apprends à conduire. Je n'apprends pas à passer le permis et j'ai réalisé pendant l'épreuve que savoir conduire et savoir passer le permis sont deux compétences différentes.

Que faire ? Je sous-performe par rapport à ce que je sais faire pendant le permis et je ne suis pas entraîné à "faire exprès de montrer" que je regarde etc. Comment surmonter le stress ? Je suis dans une spirale de l'échec et je n'arrive pas à positiver parce que je me dis que quoi qu'il arrive il suffit qu'il me passe par la tête une et une seule pensée qui me détourne de l'objectif en 35 min pour repartir sur les listes d'attente et poursuivre la galère ...

Une bouteille à la mer d'un galérien qui rame depuis 11 ans ...
Permis B :
1er passage en 2010, 16/31 + 2E
2è passage le 4/11/15, 19/31 + E
3è passage le 11/01/16, 21/31 + E
4è passage le 20/04/16, 14/31 + 3E
Glxblt76
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 17
Enregistré le: 11 Nov 2015 00:48
Véhicule: 407 sw

Publicité

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar Glxblt76 le 11 Nov 2015 11:22

Bonjour,

Est-ce que des gens parmi vous ont des conseils pour les gens comme moi ? J'ai le malheur d'avoir la personnalité qu'il ne faut pas pour le permis de conduire. Je ne suis pas bête, mais je suis distrait et je me déconcentre facilement ...

Comment faire pour sortir de cette idée que, comme dirait Stromaë, c'est jamais bon ? J'ai eu deux cas de figure qui m'ont conduit à l'échec : l'excès et le défaut de prudence ... Je me prends maintenant la tête pour savoir quel est exactement le "juste" dosage de prudence, j'ai l'impression que c'est un mince compromis inhumain, j'ai l'impression d'être entouré de robots qui ont été programmés spécifiquement pour avoir le permis ... J'ai l'impression que le maximum du défaut de prudence est supérieur au minimum de prudence excessive (je sais pas si c'est clair ...)

Je sais conduire mais je ne sais pas prendre exactement la bonne décision au bon moment pour ne pas me faire ajourner au moment du permis de conduire ...

Dans mon esprit, permis de conduire est synonyme de "pénible galère" et je n'arrive pas à me sortir cette image de l'esprit ... :roll:
Permis B :
1er passage en 2010, 16/31 + 2E
2è passage le 4/11/15, 19/31 + E
3è passage le 11/01/16, 21/31 + E
4è passage le 20/04/16, 14/31 + 3E
Glxblt76
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 17
Enregistré le: 11 Nov 2015 00:48
Véhicule: 407 sw

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar la-pendule le 11 Nov 2015 14:18

Salut, je me sens un peu obligé de te répondre (avec plaisir hein) car je me retrouve un peu dans ce que tu racontes.

Rien que dans ta façon d'écrire, je pense qu'on est assez proches mentalement, et au-delà de ça, j'ai galéré un peu de la même façon que toi sur beaucoup d'années, et je suis très facilement déconcentré également car rêveur.

Je te raconte ma sitiuation si ça t'intéresse, tout en te rassurant sur la fin : ça a fini par payer, comme quoi !

Je me suis inscrit au permis pour la première fois en 2006, je l'ai eu en...2015, soit 9 ans :lol:

Pendant ces 9 ans :

2006, j'ai 22 ans, je m'inscris enfin au permis, c'est décidé ! Après les formalités un peu saoulantes (permis à 1 € par jour) je débute les cours de code. Je ne suis pas vraiment assidu, je n'arrive pas à y aller plus d'une fois par mois, et quand je révise chez moi sur un logiciel, je m'énerve à chaque question loupée tellement je ne comprends pas la logique de ces diapo, et je me mets à m'agacer sur le principe même du truc : comment peut-on savoir comment réagir dans les situations données censées être mobiles sur des situations figées sur photo ? Ca n'a aucun sens !

Puis chaque fois, je réfléchis beaucoup trop par rapport aux questions posées : peut-on se garer à gauche de la route ? Bien sûr que oui, je vais au bout de la route je prends le rond point pour faire demi-tour et je me gare banane ! Ben non, on ne se gare pas à gauche, et pas question de penser à faire demi tour, si on se gare à gauche, on coupe forcément la route à ceux qui arrivent en face car sur une diapo, on a mis son cerveau normal sur Off :lol:

Bref, je n'ai jamais fait sous les 15 fautes, j'ai traîné ça pendant 1 an, puis j'ai déménagé, quittant la région parisienne pour Angers avec ma nouvelle copine (qui est devenue ma femme et la mère de mes enfants) sans jamais passer le code.

Sur Angers, en 2008, je me dis qu'en fait, la voiture ne m'intéresse pas, et que je me vois beaucoup plus sur une moto, je me réinscris donc à une auto-école, mais cette fois-ci, en permis A. Bon ça change rien : j'ai toujours pas mon code ! Donc je vais une fois au cours de code, 22 fautes, hum... J'y vais une deuxième fois la semaine d'après, 18 fautes, booooon, laisse tomber, on verra plus tard, ou pas, j'abandonne carrément le permis.

Puis en 2011, je me dis que ça serait quand même bien pratique ce permis. J'habite Nantes, j'ai le tramway à 10 m, je me déplace à vélo, mais si je veux aller à la plage tranquillement, la voiture pourrait être sympa quand même...
Allez, je me réinscris pour la 3ème fois, dans une troisième auto-école, cette fois, je suis vraiment motivé !!

Passage de mon dossier permis moto en permis voiture, je vais au cours de code, 15 fautes, bon, c'est le début c'est normal, cette fois je suis motivé ! J'y vais tous les jours, et je descends très vite sous les 5 fautes, en fait, leur logique est souvent complètement tordue, mais je m'aide de ce forum pour comprendre certaines situations ambiguës, et en 1 mois, on m'inscrit à l'exam du code pour la première fois : hop, 1 faute, code obtenu haut la main, bon ben je m'en faisais une montagne alors que c'était rien en fait !

Commencent les heures de conduite : au début ça se passe très bien, tout le monde me complimente sur ma progression, mais très vite j'arrive à une sorte de blocage, un peu comme toi : je me déconcentre facilement, et quand je fais attention à un point, j'oublie les autres, et quand je cherche à me concentrer sur tout à la fois, ça passe, je prends confiance , et hop je pense à autre chose et bam, la prio à droite, bam, la limitation de vitesse loupée, bam, y avait un piéton ici, c'aurait été cool de s'arrêter, bref, impossible de me concentrer.

Au bout de 3 mois de conduite et 31 h de conduite (j'avais pris un forfait 30h), je passe le permis : j'arrive hyper hyper stressé, persuadé que je ne sais pas conduire ert que je n'ai pas le niveau...

Je monte dans la voiture le coeur complètement emballé, je démarre, je me mets à voir tout noir, je vois un rond point arriver, je passe en 1ère car il est chargé, finalement ça se libère, je repasse en seconde pour y aller (mais pourquoi ??? je pouvais rester en 1 ère et prendre mon temps de repasser la 2nde dans le rond point !) ça me fait démarrer n'importe comment et rapidement, je ne comprends plus rien à mes rapports de vitesse, je m'embrouille, donc bien évidemment je ne regarde pas du tout la route, une voiture arrive sur le rond point, l'inspecteur pile, hop, 30 secondes d'exam, ajourné...

L'examinateur me dit que ça ne veut rien dire et qu'il faut continuer, bon, je passe le reste de l'exam le moral dans les chaussettes, je conduis assez mal, je pousse mes rapports bien trop loin, trop longtemps, mon insertion sur l'autoroute est hyper hasardeuse car je n'ose pas y aller, quand j'ose enfin je fais un mouvement brusque pour entrer, puis je me cale à 80 car la portion est limitée à 90, là l'examinateur me dit "euh, c'est 90 là hein" et moi comme un imbécile "bah non je suis jeune conducteur", bon, la prochaine fois je réviserai mon code avant de répondre effrontément à l'examinateur pour dire des c*nneries...

Je me plante aussi sur le cligno en arrivant à un grand rond point où j'actionne le cligno à droite de suite alors qu'on prenait la 3ème sortie un peu après, bref, du n'importe quoi tout le long, je ne sais pas combien j'ai eu mais j'ai fait deux erreurs éliminatoires de toute façon.

Dégouté, je me décide à abandonner la boîte manuelle, je n'ai pas réussi à maîtriser mes commandes, j'étais pas tranquille, allez j'abandonne. Pas de pot, mon auto-école ne fait plus la boîte auto... Bon, je me réinscris dans une quatrième auto-école, avec un code obtenu et un permis raté.

Je fais une heure d'éval en boite auto, on me dit que 10h suffiront, je prends un forfait 10h et c'est parti : ben je fais les mêmes erreurs d'inattention, alors oui, pas besoin de faire gaffe aux commandes, mais je loupe les mêmes feux de tram, les mêmes limitations de vitesse, les mêmes piétons, c'est pas mieux, c'est pas du tout les rapports de vitese qui pêchaient, c'est ma façon d'appréhender la route...

Bref, ma 10è heure est annulée au dernier moment pour faire passer le permis à quelqu'un, je n'ai jamais eu la motivation de la reprogrammer à un autre moment, chaque fois j'avais la flemme d'y aller, puis entre temps j'ai eu mes deux enfants qui m'ont pris trop de temps pour que je m'intéresse à la conduite.

2014... toujours dégoûté de la voiture, la moto me titille à nouveau, en fait c'est ça : je n'aime pas rouler enfermé, je n'arrive pas à gérer le gabarit de ma voiture, la moto ça sera plus simple, ça me convient mieux, moi le cycliste et amoureux du 2 roues.

Oui mais voilà, mon code n'est plus valide... Bon ben, la moto me redonne la motiv, je me réinscris dans l'auto-école où j'ai loupé le permis voiture, j'aimais bien les moniteurs, puis ils m'ont amené très rapidement à l'exam, je n'aurais pas du les abandonner et repasser le permis chez eux de suite, bon tant pis, allez hop : je me réinscris, et j'obtiens mon code en 1 mois à nouveau (dire que je luttais tellement au début...)

Je commence les cours de moto, ça se passe super bien, je me sens hyper à l'aise, je passe mes journées sur les sites de moto pour voir celle que je veux prendre, et arrive l'exam : complètement stressé, à nouveau, je me vautre complètement, éliminé dès la première épreuve, j'étais tétanisé... 2 ème passage, j'ai pris de l'homéopatie, fait un travail sur moi, et ... je réussi la première épreuve, la deuxième, et... recalé sur la 3ème pour une toute petite erreur technique, arghhhhh (arrivé trop lentement à l'évitement à quelques km/h près), 3ème passage, je repanique, je tombe pour la première fois sur un examinateur abruti (j'en avais eu que des géniaux jusqu'à présent), je pers mes moyens, éliminé dès le début.

..... Mais alors, je suis capable de passer quoi moi ???? Je suis incompatible avec le permis ? :cry: Et là je pense être à ce moment dans la situation dans laquelle tu te trouves actuellement.

Bon, il me reste encore deux essais, mais je n'ai plus la motiv, je vais retenter le permis B, la moto m'a un peu débloqué sur certains points de conduite : je me débrouille beaucoup mieux sur voie rapide, je n'ai plus de souci à passer mes rapports, allez on retente.

Dernière modification administrative de permis A vers B, je commence les nouvelles heures de conduite, c'est à peu près au niveau où j'en étais la dernière fois, sauf que les mono ont changé depuis la dernière fois et expliquent beaucoup mieux... ils me donnent enfin les clés pour maîtriser mon véhicule. C'est pas la maitrise technique, je l'ai, c'est pas la connaissance de la route et l'analyse des situations, j'y arrive très bien, non, c'est juste que je n'anticipe pas assez. Il faut que je regarde à la fois au loin ET sur les côtés, ET derrière moi, toujours que je sache qui va m'arriver en avance et OU est mon véhicule par rapport à l'environnement.

En anticipant et en sachant où est mon véhicule, j'ai appris à prendre mon temps pour manipuler mes commandes, à arriver tranquillement sur les ronds-points pour prendre le temps de bien analyser (j'arrivais beaucoup trop vite avant), bref, à avoir une conduite assurée qui ME rassure.

On me représente à l'examen au bout de 18h de conduite, cette fois ci, j'ai confiance en moi. Je me refais une cure d'homeopatie, puis arrive le jour J. Ca va à peu près, je gère le stress, sauf à un moment ou je sens que ça monte, je reprends un cachet d'homeopatie (placebo ou pas j'en sais rien, mais ça m'a fait du bien), j'ai pris ma respiration à fond en marchand à l'extérieur pour prendre l'air, j'ai pas parlé aux autres, pour être dans ma bulle, puis penser "calme, tout va bien, tu maîtrises"

Puis je monte dans la voiture. Là tout se passe bien, j'arrive à me concentrer sur les 30 minutes, en me mettant en mode examen, j'analyse chaque intersection à chaque fois, je regarde partout pour toujours savoir où je suis, je regarde au loin pour anticiper ce qui va arriver, et je PRENDS MON TEMPS pour manipuler les commandes : tout s'est bien déroulé, permis obtenu, OUF, ENFIN, c'est donc possible !!!!!

Donc comme tu peux le voir, rien n'est jamais perdu, il faut trouver l'état d'esprit en adéquation avec ce style d'exam je pense, et ne pas forcément remettre en question ses capacités, mais sa façon de faire.

Désolé pour le roman :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
la-pendule
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1262
Enregistré le: 03 Aoû 2011 18:13
Localisation: Nantes
Véhicule: Citro?n Xsara 1,6l 16V 110

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar Glxblt76 le 12 Nov 2015 16:32

Bonjour,

Merci d'avoir pris le temps de répondre à mon post et ton histoire a quelque chose de rassurant, même si personnellement, la moto ne m'intéresse pas particulièrement :mrgreen:. Concernant la médication, sachant que je sais d'avance que de toutes les manières mon esprit me rattrapera et me dira "là tu n'es pas stressé" si je ne le suis pas ce qui aura pour conséquence inévitable de me stresser et de m'exposer à la petite bourde éliminatoire, c'est décidé : j'ai pris rendez-vous avec un psychiatre le 26 novembre pour lui expliquer en détail mon problème et voir les solutions adaptées. Euphytose et homéopathie ne marchent pas sur moi, j'ai le malheur d'avoir une formation scientifique et de ne pas y croire ... Je ne peux donc pas bénéficier de l'effet placebo ! :cry:

Donc je vais voir si les bêta bloquants ou autres médications plus lourdes ne seraient pas indiquées pour mettre mon cerveau en "off" au moment qu'il faut, c'est-à-dire la demi-heure fatidique ...
Permis B :
1er passage en 2010, 16/31 + 2E
2è passage le 4/11/15, 19/31 + E
3è passage le 11/01/16, 21/31 + E
4è passage le 20/04/16, 14/31 + 3E
Glxblt76
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 17
Enregistré le: 11 Nov 2015 00:48
Véhicule: 407 sw

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar la-pendule le 12 Nov 2015 16:49

Pour l'effet placebo de l'homeopatie, c'est très bizarre : je n'y crois pas non plus, scientifiquement je ne pense pas que ça puisse fonctionner, mais ça me rassure, ça me permet de me raccrocher à un truc, de me dire que ça va m'aider, comme un grigri ou comme un doudou pour les enfants, c'est curieux hein ? Mais là consciemment j'en parle en disant que ça ne sert à rien, mais la prochaine fois que je retenterai le permis moto, j'en prendrai quand même :lol:

Les bêta-bloquant, on m'en a prescrit quand j'ai expliqué la situation à mon médecin, mais j'ai pas osé les prendre, j'ai eu peur de faire un malaise : ça diminue les battements du coeur et comme je suis marathonien, j'ai un coeur qui bat déjà très lentement, du coup ça m'a fait peur, j'ai toujours la boîte chez moi même pas ouverte...

le psy c'est très certainement une bonne solution, j'y avais pensé aussi, mais le prix équivalent à une séance de conduite m'a un peu ralenti, du coup j'ai pas passé le cap, mais j'avais pris contact avec un psy, et franchement si tu peux financièrement, c'est la meilleure solution dans ton cas, je pense sincèrement, car c'est simplement un blocage... aucune raison que tu n'aies pas le permis, tu n'as pas l'air à l'ouest ni inconscient des dangers de la route, il faut dépasser ce blocage.
Avatar de l’utilisateur
la-pendule
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1262
Enregistré le: 03 Aoû 2011 18:13
Localisation: Nantes
Véhicule: Citro?n Xsara 1,6l 16V 110

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar Glxblt76 le 12 Nov 2015 16:58

C'est probablement un blocage. Mais connaître des statistiques stupides comme :
- suivant les examinateurs le taux de réussite varie entre 30 et 80%
- suivant les lieux de passage le taux de réussite varie entre 45 et 70 %
- le stress est la première cause d'échec quand tu demandes aux aspirants au permis
- le délai de repassage à chaque échec est aux alentours de 5 mois

n'aide pas à prendre les choses positivement ... C'est un système pourri jusqu'à la moëlle qui m'a convaincu qu'avoir le permis valide une capacité à passer le permis au mieux, un ticket de loterie (assez cher d'ailleurs) au pire, et non une capacité à conduire ...
Permis B :
1er passage en 2010, 16/31 + 2E
2è passage le 4/11/15, 19/31 + E
3è passage le 11/01/16, 21/31 + E
4è passage le 20/04/16, 14/31 + 3E
Glxblt76
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 17
Enregistré le: 11 Nov 2015 00:48
Véhicule: 407 sw

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar la-pendule le 12 Nov 2015 18:40

Ca je ne peux qu'être d'accord, selon moi, le permis apprend à passer le permis et non à conduire.

Bien évidemment, les premières heures qui t'apprennent les bases comme la manipulation des commandes t'apprennent à déplacer le véhicule, mais passées ces premières leçons, on t'apprend à avoir le profil type du candidat qui exagère chaque expression et chaque gestuelle :

Je le dis en toute honnêteté et en tant que cycliste urbain quotidien, non, je ne vérifierai pas systématiquement mon angle mort à droite à l'entrée d'un rond point quand j'ai très bien vu depuis le début de la route qu'il n'y avait personne sur la piste cyclable... Dans certains endroits, oui, mais il y a des endroits où c'est parfaitement inutile, non, je ne prendrai pas tous les rond-point en seconde en suivant parfaitement l'extérieur du rond point, quand la vue est parfaitement dégagée partout, que je vais tout droit et que le rond point est minuscule, oui j'irai quasiment tout droit, et oui, je resterai en 3ème.

Après je balance des généralités et bien évidemment j'adapterai la conduite selon chaque situation, mais voilà, on te fait prendre certains automatismes nécessaires au permis et on t'habitue pas forcément au mieux à t'adapter à chaque situation.

Mais là encore, ça dépend des moniteurs : mes derniers moniteurs m'ont changé la vie car ils se moquaient de connaître mes points de repère pour faire un créneau, ils se moquaient de savoir en quelle vitesse j'étais pour aborder telle situation, tant que ça semblait cohérent avec la situation, que ça respectait le code de la route et que personne n'était en danger, ils m'encourageaient, alors que ceux que j'avais au début récitaient leurs règles bêtement pour me préparer au passage de l'exam et non à la conduite.

Un exemple : quand une situation me semble hasardeuse à un endroit où on est pas prioritaire, je repasse machinalement en 1ère roulante pour prendre le temps d'analyser, ça me rassure : Ben mes mono au début me disaient "non, on aborde pas ce genre de situation en 1ère, on l'aborde en seconde et on s'arrête si nécessaire, on y va si c'est bon", oui bah moi je savais pas si c'était bon ou pas parfois, alors je repassais en 1ère car j'avais le temps d'analyser : ça gêne qui honnêtement ?

Ben mes derniers mono m'ont demandé pourquoi je faisais ça, j'ai expliqué, ils m'ont dit "ok, ça me va", et voilà, ça m'a complètement libéré : à moi d'assurer ma sécurité et de me rassurer au volant pour être sûr de faire ce qu'il faut, ça sert à rien de chercher à appliquer les principes POUR les appliquer (c'est ce qui m'a fait louper mon permis la 1ère fois, je savais plus en quelle vitesse il FALLAIT que je sois dans ce rond-point).

Dans ton blocage, il y a aussi la façon d'appréhender la conduite et son apprentissage je pense, à toi de voir, mais il faut pas hésiter à faire évoluer sa façon de penser à ce niveau.
Avatar de l’utilisateur
la-pendule
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1262
Enregistré le: 03 Aoû 2011 18:13
Localisation: Nantes
Véhicule: Citro?n Xsara 1,6l 16V 110

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar Glxblt76 le 12 Nov 2015 18:53

Un autre truc qui déprime les galériens dans mon genre c'est de voir les boeufs qui ont réussi à avoir le permis en apprenant exactement ce qu'il faut faire au bon moment sur le parcours du permis et qui te grillent les priorités, te dépassent sur la ligne continue, te claxonnent ou passent au feu rouge sans vergogne une fois lâchés dans la nature ...
Permis B :
1er passage en 2010, 16/31 + 2E
2è passage le 4/11/15, 19/31 + E
3è passage le 11/01/16, 21/31 + E
4è passage le 20/04/16, 14/31 + 3E
Glxblt76
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 17
Enregistré le: 11 Nov 2015 00:48
Véhicule: 407 sw

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar la-pendule le 12 Nov 2015 22:25

Me suis déjà fait la réflexion aussi... "ah lui il l'a... pour être dangereux à ce point...super..."

Mais je vais pas développer : en fait tu vois que le négatif mais tente plutôt de voir le positif, ça te mettra dans un autre état d'esprit je pense. En positif : Pourquoi tu le passes ce permis ? Que va te permettre la voiture ? Imagine toi avec le permis en poche ! Et imagine toi le jour où tu l'auras et la fête que ce sera :wink:

Pour le négatif, t'as fait le tour, tant que tu penses à tout ça, tu restes dans ta spirale de l'échec, pense au positif, on s'en tape du négatif, ça te fera pas avancer, jamais....
Avatar de l’utilisateur
la-pendule
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1262
Enregistré le: 03 Aoû 2011 18:13
Localisation: Nantes
Véhicule: Citro?n Xsara 1,6l 16V 110

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar Glxblt76 le 11 Jan 2016 12:55

Bonjour,

J'ai repassé mon permis aujourd'hui pour la troisième fois. Bon l'examinateur était un monsieur qui semblait expérimenté, il m'a plutôt mis à l'aise. Il n'a pas pris mon volant, ni utilisé les pédales. Donc en théorie j'ai une chance de l'avoir. Mais :

- À certains moments je ne savais pas si c'était 30 ou 50 donc je roulais à 30. Bihorel si vous connaissez c'est très confusing entre les zones 30 sans dos d'âne ni panneau rappel et les endroits exigus où on peut rouler à 50 ... Donc il m'a dit "allez faut dynamiser un peu".
- À un moment je me suis engagé en jugeant qu'une voiture était loin mais la voiture a quand même dû ralentir un peu à cause de moi, et il m'a fait une remarque, même s'il n'a pas freiné ni rien.

Sinon globalement ça allait, même si j'étais ultra stressé, il parlait avec le moniteur donc ça me détendait un peu.

Et j'ai eu ma vengeance : cette fois le stop qui m'a niqué la dernière fois, je l'ai vu venir de loin ! :shoot:

Je pense que j'ai jamais eu une probabilité aussi élevée d'avoir mon permis. Mais je sais aussi qu'un inspecteur sympa ça veut rien dire et que c'était pas parfait. Croisons les doigts ...

PS : finalement ça ne m'a mis que 2 mois d'avoir une nouvelle date. Ils m'avaient même proposé une date le 11 décembre, mais (moi et ma malchance caractéristique pour le permis) j'avais une formation à cette date qu'il m'était impossible de décaler ...
Permis B :
1er passage en 2010, 16/31 + 2E
2è passage le 4/11/15, 19/31 + E
3è passage le 11/01/16, 21/31 + E
4è passage le 20/04/16, 14/31 + 3E
Glxblt76
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 17
Enregistré le: 11 Nov 2015 00:48
Véhicule: 407 sw

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar la-pendule le 11 Jan 2016 15:04

Ca sent plutôt bon :bravo2:

Ne crions pas victoire tant qu'on a pas le résultat, mais ça peut carrément passer cette fois-ci :wink:
Avatar de l’utilisateur
la-pendule
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1262
Enregistré le: 03 Aoû 2011 18:13
Localisation: Nantes
Véhicule: Citro?n Xsara 1,6l 16V 110

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar Glxblt76 le 11 Jan 2016 15:55

J'ai quand même peur pour le dynamisme... J'ai eu une erreur éliminatoire à mon premier passage parce que j'allais pas assez vite... Et là vraiment à certains endroits c'était chaud de repérer si c'était 30 ou 50...
Permis B :
1er passage en 2010, 16/31 + 2E
2è passage le 4/11/15, 19/31 + E
3è passage le 11/01/16, 21/31 + E
4è passage le 20/04/16, 14/31 + 3E
Glxblt76
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 17
Enregistré le: 11 Nov 2015 00:48
Véhicule: 407 sw

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar la-pendule le 11 Jan 2016 17:02

Erreur éliminatoire pour manque de vitesse, fait vraiment y aller quand même, si tu es à 50 sur une voie rapide, là oui tu risques un E, mais 30 sur une voie à 50, c'est autorisé, l'inspecteur n'aime pas donc il te demande d'accélérer et il t'enlève des points sur l'adaptation de l'allure par rapport aux circonstances, mais il n'est pas censé indiquer que c'est éliminatoire.
Avatar de l’utilisateur
la-pendule
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1262
Enregistré le: 03 Aoû 2011 18:13
Localisation: Nantes
Véhicule: Citro?n Xsara 1,6l 16V 110

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar Glxblt76 le 13 Jan 2016 14:07

http://imgur.com/RmW51LR

Bon hé bin voilà, troisième tentative, ça ne passe pas non plus, à cause de ce foutu stop ... Je suis maudit avec les stops ... Mais bon, il m'a fait une remarque qui m'a aidé à comprendre. Il m'a dit "si la voiture doit ralentir à cause de vous, c'est problématique".

Total 21/30. Le nombre de points augmente, il y a progression. Je finirai bien par l'avoir. Je me démonterai pas.
Permis B :
1er passage en 2010, 16/31 + 2E
2è passage le 4/11/15, 19/31 + E
3è passage le 11/01/16, 21/31 + E
4è passage le 20/04/16, 14/31 + 3E
Glxblt76
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 17
Enregistré le: 11 Nov 2015 00:48
Véhicule: 407 sw

Re: La galère, la spirale de l'échec, mais la volonté qui re

Messagepar la-pendule le 13 Jan 2016 17:28

Tu veux dire que quand tu t'es engagé et que la voiture a du ralentir c'était un stop ?

Dans ce cas en effet, c'est un refus de priorité, je ne l'avais pas interprété comme ça avec la façon dont tu l'avais décrit :?

Bon, ben pour la prochaine...

Quand tu n'as pas la priorité, il faut vraiment s'assurer que le fait de t'intéresser ne viendra interrompre la route de personne.

Imagine si ça avait été l'inverse, tu arrives sur une route, une personne passe au stop et tu es obligé de ralentir, bien souvent ça ne te plaira pas et tu estimeras que la personne aurait du attendre :?
Avatar de l’utilisateur
la-pendule
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1262
Enregistré le: 03 Aoû 2011 18:13
Localisation: Nantes
Véhicule: Citro?n Xsara 1,6l 16V 110

Suivante

Retourner vers Conduite supervisée

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré

Intégration design réalisé par ikiWeb Communication