Forum-Permis






Et si la vérité était ailleurs

Comment devenir enseignant de la conduite ?
Toutes vos questions sur l'examen du BEPCASER.

Et si la vérité était ailleurs

Messagepar Juanito le 08 Juil 2009 21:12

Et si la vérité était ailleurs ?

Force est de constater que le niveau de conduite de nos chers Français est assez peu élevé, et si l’on se risquait l’on pourrait, aujourd’hui à l’heure de l’Europe, avancer l’idée que ce niveau est également peu élevé chez nos voisins.

Mais soyons un peu égoïstes, nous chers Français qui ne le sommes que pas assez, et parlons de nous. Il y aura bientôt quarante longues années nous décimions plus de 16.000 personnes sur nos routes, nous décidâmes de nous pencher sur la question grâce ou à cause, selon, d’un accident de la route un peu plus particulier, celui de Madame Chaban-Delmas.

Notez d’ailleurs qu’à ce jour lorsqu’une personnalité, ou bien encore de la famille de… vient à décéder sur la route, son décès et toutes ses circonstances viendront enrichir la Une de vos journaux télévisés ou autres, sans compter la grande presse people qui s’emparera ensuite de l’affaire pour nombre de numéros biens vendus. Quand votre frère, votre mère, votre sœur, votre père ou encore vos enfants décèdent dans pareilles circonstances en est-il de même ? Je laisserais là, cette question en suspends, la laissant choir dans vos esprits.
La France, pays de liberté, pays des Droits de l’Homme et du Citoyen, pays où il fait bon vivre, ce grand pays où l’on accepte plus la mort sur la route, ce pays qui s’est fixé pour objectif de descendre sa mortalité routière en dessous la barre symbolique des 5.000 morts par an et qui y arrive.

Et bien, imaginez Air France ou toute autre compagnie aérienne vous annoncer à l’aéroport, l’an dernier 12 avions de notre compagnie se sont abîmés en mer, cette année nous nous sommes fixés un objectif fort en acceptant qu’il n’en tombe que 5… Vous accepteriez de monter dans cet avion ? Pourtant c’est bien de cela que l’on parle aujourd’hui en France lorsque l’on parle de sécurité routière. Passons les demandes de l’Europe à la France concernant ce sujet, ces mêmes demandes qui ont amenés les « boîtes à photo » le long de nos routes, permettant ainsi de créditer l’Etat sur l’erreur de son sujet.

Dans l’éducation d’un enfant, nous savons pertinemment qu’il est de mauvaise augure de punir si l’enfant n’a pas été informé des dangers liés à son erreur. On lui apprend également comment palier cette erreur, la France aujourd’hui puni ses enfants, mais à t’elle réellement prit son rôle éducatif au sérieux ? Là, demeure la question que je me pose et que je vous pose également.

Les conducteurs Français sont ils bien informés des dangers liés à leurs erreurs et comment y palier ?
Voilà bientôt cinq longues années que j’avais rangé ma plume dans son bel écrin satiné de velours qui lui disait doucettement de ne surtout pas ressortir, mais aujourd’hui cette plume ne contient plus dans son bel écrin et je me vois obligé de lui permettre d’écrire ces quelques lignes qui agaceront les concernés, et amuseront les pas concernés.

Je vais être un bon Français et parler un peu de moi. Nous avons tous une raison quelconque qui nous à conduite vers la profession d’enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière. Combien sommes nous à réaliser concrètement ce pourquoi nous étions venus frapper aux portes de cette profession ? Malheureusement je crois trop peu, ou bien c’est que la naïveté est plus répandue que je ne pouvais le penser.
A l’heure actuelle le bilan que je peux dresser, est bien triste. Nos établissements d’enseignement de la conduite ne sont que de vulgaires auto-écoles à but uniquement lucratif.

Alors n’allez pas croire que je médise parce que l’on cherche à gagner sa vie, mais je constate que bon nombre sont seulement des commerces, voire même des « attrape-nigaud ». N’allez pas vous exclamer au scandale, vous êtes vous-même le premier à dénigrer votre, vos voisins... C’est ainsi dans cette profession. Chacun se targuant d’être meilleur que l’autre et vice versa… Amusant n’est-ce pas ? Mais n’avons-nous pas oublié là pourquoi nous voulions exercer cette profession ?

Le permis de conduire est aujourd’hui réputé difficile, nos auto-écoles décriées, j’en veux pour preuve l’apparition de location de voiture doubles commandes. Est-ce que l’examen est réellement difficile ? Comment certains peuvent-ils obtenir des résultats au dessus de la moyenne nationale en première présentation et d’autres bien en deçà ?

Vous me direz bien entendu qu’il existe plusieurs paramètres dans la réussite d’une formation. L’élève lui est souvent coupable, il en faut bien un dés que vous n’y arrivez pas, et c’est le formateur qui n’est pas bon lorsqu’il s’agit d’un client de l’enseigne voisine, ou pire parfois même l’élève de l’un(e) de vos collègues. Pour le reste ce sera l’inspecteur qui aura mal agit respectant des quotas, et sanctionnant à la tête du client. Je crois que nous nous sommes tous seuls mis la tête dans le sable.

Le niveau de formation est faible parce que tout simplement le niveau des formateurs est devenu mauvais dans son ensemble. Alors l’on criera encore une fois au scandale se targuant d’avoir des taux de réussites fantastiques et d’être une enseigne de renom et de longue date, Amen. Mais le bachotage par exemple est un bon outil pour les taux de réussite, et donc pour perdurer, dois je en déduire que le bachotage est la solution ?
Aujourd’hui amusez vous à demander à quelqu’un s’il sait ce qu’est le frein moteur, s’il sait pourquoi il existe une position de main à 10h10 et une autre à 9h15 pour les plus connues, puisque l’on en entend parler avant même d’arriver à l’auto-école.

Observez simplement sa conduite depuis le début, depuis sa position même de conduite souvent mal adaptée et cherchez ses erreurs. Est-ce que votre jeune ne sait pas gérer le fait que l’on prenne le giratoire vers la droite ou bien est ce que parce que son champs de vision n’a pas été ouvert à temps, que parce sa position de conduite lui obligeait de faire ça plus facilement que ce qu’il aurait dû faire parce que ses mains étaient mal placées voire même ses pieds. Je constate que l’on s’arrête trop en surface des problèmes, choisissant l’option facilité. L’élève c’est juste un être humain comme vous, si vous lui expliquez correctement les choses, en lui expliquant les pourquoi n’est il pas capable à son tour de réaliser les actions que vous lui demandez.

Aujourd’hui le niveau de conduite est axé sur le permis de conduire, oubliant qu’il s’agit là seulement d’évaluation sommative. Trop de moniteurs et non pas formateurs n’en restent qu’au « si au permis tu ne fais pas ça… » L’élève se sent rassuré parce qu’il sait qu’au moins même s’il ne sait pas conduire à la sortie de l’auto école il aura son fameux sésame qui pourrait très vite se transformer en ce fameux « permis de tuer » dont nous avons tous entendus parler. Et aujourd’hui une heure de conduite peut valoir jusqu'à 50 euros où que l’on soit. Le moniteur touche en moyenne 1200 euros/mois n’est-ce pas grassement payé pour avoir le privilège de pouvoir se faire bronzer le bras droit et de sortir ses « ray-ban »… ?

Le permis de conduire coûte en moyenne 1500 euros n’est ce pas un peu cher pour pouvoir se balader avec une voiture devant ses potes a la sortie du lycée et pour pouvoir se faire draguer ? Je brosse là un tableau bien morose et très caricaturé de notre profession, mais si je le fais c’est pour vous montrer que la vérité n’est pas forcément là où on peut la croire.

Lorsque j’ai frappé aux portes de cette profession je voulais agir sur la sécurité routière, permettre aux jeunes ou autres de pouvoir mieux conduire et savoir se conduire. Aujourd’hui je me demande qui faut-il réellement former, l’élève ou son moniteur ?
Avez-vous remarqué que, lorsqu’on fait rétablir une conversation téléphonique coupée, on s’aperçoit qu’on s’était tout dit.
(Sacha Guitry)

Image
Avatar de l’utilisateur
Juanito
Enseignant(e)
Enseignant(e)
 
Messages: 64
Enregistré le: 29 Nov 2007 01:04
Localisation: Le Val d'ajol (88)
Véhicule: Perso: Laguna II Boulot: C3 et 207

Publicité

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar laurent le 11 Juil 2009 08:39

Tu n'as pas pris ta valériane ?

Laurent
laurent
 

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar Juanito le 11 Juil 2009 17:51

Lol Laurent... :wink:
Avez-vous remarqué que, lorsqu’on fait rétablir une conversation téléphonique coupée, on s’aperçoit qu’on s’était tout dit.
(Sacha Guitry)

Image
Avatar de l’utilisateur
Juanito
Enseignant(e)
Enseignant(e)
 
Messages: 64
Enregistré le: 29 Nov 2007 01:04
Localisation: Le Val d'ajol (88)
Véhicule: Perso: Laguna II Boulot: C3 et 207

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar laurent le 11 Juil 2009 19:00

voir MP
laurent
 

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar sdrine le 11 Juil 2009 21:02

laurent a écrit:voir MP

pas drôle ! :P
Certains attendent que le monde change, d'autres le changent eux-mêmes (Dante)
Avatar de l’utilisateur
sdrine
Conducteur confirmé
Conducteur confirmé
 
Messages: 1111
Enregistré le: 14 Aoû 2007 13:54
Localisation: aux pays des rêves...
Véhicule: Clio 1

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar nathalie77 le 11 Juil 2009 22:43

:mouarf: très belle prose qui je pense n'est pas à la portée de tout le monde

bon courage pour tes élèves :lol:
Eh oui, même après le boulot, on continue sur les forums, qu'est-ce qu'on les aime ces élèves!!!
Avatar de l’utilisateur
nathalie77
Administrateur / Enseignant
Administrateur / Enseignant
 
Messages: 937
Enregistré le: 23 Mai 2008 22:37
Localisation: seine et marne
Véhicule: peugeot 308

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar Juanito le 11 Juil 2009 22:50

nathalie77 a écrit::mouarf: très belle prose qui je pense n'est pas à la portée de tout le monde

bon courage pour tes élèves :lol:



Merci... Mais c'est surtout une réflexion que je souhaiterais partager.
Avez-vous remarqué que, lorsqu’on fait rétablir une conversation téléphonique coupée, on s’aperçoit qu’on s’était tout dit.
(Sacha Guitry)

Image
Avatar de l’utilisateur
Juanito
Enseignant(e)
Enseignant(e)
 
Messages: 64
Enregistré le: 29 Nov 2007 01:04
Localisation: Le Val d'ajol (88)
Véhicule: Perso: Laguna II Boulot: C3 et 207

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar Juanito le 15 Juil 2009 03:12

Ben on peut dire que ça ne passionne pas... :ptdr:
Avez-vous remarqué que, lorsqu’on fait rétablir une conversation téléphonique coupée, on s’aperçoit qu’on s’était tout dit.
(Sacha Guitry)

Image
Avatar de l’utilisateur
Juanito
Enseignant(e)
Enseignant(e)
 
Messages: 64
Enregistré le: 29 Nov 2007 01:04
Localisation: Le Val d'ajol (88)
Véhicule: Perso: Laguna II Boulot: C3 et 207

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar randrian le 20 Juil 2009 17:27

Reflexion intéressante qui mérite que l'on s'y penche.....
Suite à la lecture de ton post,je retrouve le formateur qui serait désabusé du métier(j'espère me tromper!!) :shock:
.
Selon mon humble avis,la racine du problème est partiellement lié à l'accès à la profession certes,mais également à la société dans laquelle nous évoluons. :!:

En effet,dans un but strictement mercantile,il a toujours été de bonne augure de valoriser tout individu afin de le réduire dans un état de consommateur instinctif,et par la meme de succomber à l'achat dit impulsif voire passionnel. :mrgreen:
Il en résulte alors des individus ayant une capacité d'analyse limitée,et uniquement guidés par des choix commerciaux et non plus objectifs voire pragmatiques.........la course au low cost par exemple. :shoot:

Comme cette politique (que je surnommerais génocide moral) est appliquée dès notre enfance,les conséquences sur les différentes étapes de la vie(dont les périodes d'apprentissage) sont facheuses et entrainent souvent à l'echec.

c'est ainsi que l'on retrouve des candidats voulant tout immédiatement sans aucun effort mordre à l'hameçon des auto ecoles vereuses

quant à l'accès de la profession,tous les confrères savent pertinement que la profession d'enseignant de la conduite n'est pas du majoritairement à une vocation(je ne parle pas de sacerdoce!!! :ptdr:) ,mais à un choix par défaut .
de fait les motivations sont diverses et surtout la compétence laisse à desirer.
Eneffet,il me semble que le moniteur enseigne non seulement les rudiments de la conduite;mais également sa conception de la route...
Or,combien d'entre nous avons nous remis en cause notre propre façon de conduire,d'enseigner et surtout de réactualiser ses connaissances.........
Il me parait impossible de demander à autrui ce que soi meme,nous ne pouvons réaliser.

Pour conclure,comme je l'ai toujours conçu,il est dommage que l'apprentissage de la conduite soit basé sur le bachotage et non pas la formation....

ce qui peut expliquer lors des examens des surprises de taille concernant des candidats affublés de carences multiples,qui réussissent à l'examen car les circonstances leur ont été favorables.

Ainsi,juanito je rejoins en partie ta reflexion mais là ou le bat blesse,c'est le fait de ne pas avoir souligné les règles de la société qui nous régissent,c'est à dire la non chalence,l'approximatif et l'argent facile.
Doit on s'étonner alors qu'à tous les niveaux de notre profession(élèves,enseignants,ipcsr,idsr et autres)les problèmes s'y afferant se présentent avec acuité?
le permis?peut etre......
L'autonomie,je dis oui.
mon bébé?une ford RS1600I de 1983.....
http://fr.youtube.com/watch?v=TtDTmUr2HJQ
Avatar de l’utilisateur
randrian
Enseignant(e)
Enseignant(e)
 
Messages: 1305
Enregistré le: 30 Juil 2006 18:19
Localisation: en provence(pour les vacances) à Paris (pour les soucis
Véhicule: ford escort RS 1600 I ABA2J

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar Juanito le 20 Juil 2009 19:02

Merci Mon Dieu. Enfin quelqu'un qui ose, Merci Randrian... Je commençais à me demander si j'étais seul?
Je rejoins tes avis, et je constate qu'ils viennent amplement compléter ma réflexion. Il est juste que pour bien faire il aurait fallu dresser le portrait robot de notre société et tu l'a bien réalisé.

Si d'autres se sentent enfin concernés, qu'ils n'hésitent pas, parce que là le débat viens de commencer...

Pour répondre à ta question, non Randrian je ne suis pas désabusé, bien au contraire, je suis motivé plus que jamais et je sors une fois de plus du systéme pour mieux l'aborder. Ainsi ma pensée actuelle est pourquoi bien former 4 élèves qui vont conduire au milieu de mille autres mal formés? Dans tous les cas je viens d'augmenter leur chance de survie, si tant est que j'eusse l'audace de croire que je les ai bien formé, mais ils resterons toutefois en danger? Ai je former des conducteurs plus sûrs?

Maintenant voyons les choses différemment et c'est là que j'attend un certain Laurent, si au lieu de former 4 bons élèves je forme 4 bons enseignants, qui eux mêmes formeront 4 bons élèves je viens par là même de bien former 16 bons conducteurs... D'où mon intention plus que jamais de continuer à travailler dans la formation des "Moniteurs", et d'envisager le BAFM... Désabusé? Non au contraire, je cherche juste à faire avancer le Schmilblik humblement et avec l'idée que je peux toujours progresser. Est ce que celà révolutionnera l'auto ecole? Bien sûr que non, mais dans une bataille il faut des soldats, et chaque soldat doit avoir des fonctions qui lui sont propres. Encore une des raisons qui font que je suis pour la pluralité des formateurs dans la formation d'un apprenant.
Avez-vous remarqué que, lorsqu’on fait rétablir une conversation téléphonique coupée, on s’aperçoit qu’on s’était tout dit.
(Sacha Guitry)

Image
Avatar de l’utilisateur
Juanito
Enseignant(e)
Enseignant(e)
 
Messages: 64
Enregistré le: 29 Nov 2007 01:04
Localisation: Le Val d'ajol (88)
Véhicule: Perso: Laguna II Boulot: C3 et 207

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar laurent le 21 Juil 2009 10:42

Bonjour,

Je trouve cela bien intéressant. Pour autant, certaines choses m'interpellent. Notamment, la notion de "bonne formation" ...

J'ai eu l'occasion de former des conducteurs, et des enseignants. Pour les premiers, j'en ai retrouvé quelques uns en stage de sensibilisation. Avec parfois un discours qui n'était pas celui tenu lors de l'apprentissage. Pour autant, ils avaient retenu certains principes essentiels (je pense notamment à un motard qui me restitue 10 ans plus tard ce que je lui avais dit concernant la construction d'un accident, et son évitabilité fréquente, même si la responsabilité apparente appartenait à l'autre). Le discours de l'IDSR que j'étais à l'époque.

Pour les futurs enseignants, je me suis amusé à leur téléphoner en numéro caché alors que je les savais au volant d'un véhicule du centre de formation (en conduite co, ou en reconnaissance, ou bien mise en place d'ateliers ...). Curieusement, certains répondaient, d'autres pas. Bien évidement, nous sommes en fin de formation, et ils ont produit eux même un travail sur les perturbations que peuvent générer certains outils, dont le téléphone.
J'ai même un élève motard qui s'est fait choper à 160 km/h au lieu de 90 au retour de l'épreuve de QCM !!!! Il ne peut pas ne pas savoir !!

Alors, j'émets quelques hypothèses :
- Je ne suis pas très performant dans mes différentes activités;
- Je ne suis pas un magicien, et le travail que j'essaye de produire est en complément des autres apprentissages de la personne concernée, de son éducation, de son environnement (parental, familial, de ses lectures ...), de ses représentations, de ses valeurs, de ses croyances ... ;
- Il m'importe d'essayer de réfléchir à faire mieux (ou moins pire), et réfléchir à de nouvelles pratiques, sachant que celui qui détient les clés du changement n'est pas moi, mais celui qui est en face. Pour le moment, j'ai retenu cette option, et j'y réfléchi.

C'est en cela que je suis intéressé : je ne trouve rien de pire qu'un enseignant ou un formateur qui prétend tout savoir dans un domaine où la matière est humaine, variable et différente (ce qui en fait sa richesse).

Ceci étant, tu as bien vu que lorsque je propose des formations (tu te souviens, le E(B) pour les enseignants, le permis à points, le trial moto ...), ne suscitent pas d'intérêt. Parce qu'on est tous d'accord pour une formation continue des autres, mais probablement on s'autosatisfait de sa compétence et de sa performance. C'est bien là, à mon sens, qu'il y a problème.... Nous nous autoproclamons performants. Par rapport à quoi ? ben par rapport à nous même .... C'est bien le problème de cette "vérité" !

Quand je vois que certains nouveaux diplômés ne savent pas quelle procédure il faut appliquer pour obtenir une autorisation d'enseigner .... et parfois prétendent ne pas avoir besoin de formation, que la leur était très complète ... La faute au formateur ? à l'élève ? ... ?

Si tu connais des formations pertinentes, dans différents domaines susceptibles de nous améliorer (informatique, développement durable, pédagogie, mécanique, droit, produits (alcool, stup ...), gestion du risque routier en entreprise, arbre des causes, assurances ....), je suis client !

Mais ceci n'est que mon avis (et un peu mon expérience).
Laurent
laurent
 

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar laurent le 29 Juil 2009 22:55

Et donc ?
laurent
 

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar Juanito le 29 Juil 2009 23:21

a part nous trois... Personne comme d'hab Laurent... :roll:
Avez-vous remarqué que, lorsqu’on fait rétablir une conversation téléphonique coupée, on s’aperçoit qu’on s’était tout dit.
(Sacha Guitry)

Image
Avatar de l’utilisateur
Juanito
Enseignant(e)
Enseignant(e)
 
Messages: 64
Enregistré le: 29 Nov 2007 01:04
Localisation: Le Val d'ajol (88)
Véhicule: Perso: Laguna II Boulot: C3 et 207

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar randrian le 03 Aoû 2009 16:09

peut etre existe t il ,entres autres,un problème dans le cadre de la formation continue,voire meme sur l'accès à la profession et à sa formation...

Il est assez édifiant de voir des jeunes diplomés ne sachant pas remplir un bordereau d'examen,ou ignorant l'établissement d' une AFFI dans le cadre de l'AAC.
Pour reprendre mon expérience personnelle,ces éléments cités ont du faire l'objet d'un apprentissage sur le tas,
mais plus grave encore,il m'a fallu presque 6 mois pour ESQUISSER diverses méthodologies concernant l'utilisation des voies rapides....

Je pourrais donc avancer l'hypothèse que meme si la formation demeure interessante,elle n'offre que les bases succintes .
C'est à chaque enseignant d'etre suffisament curieux pour s'ameliorer,se remettre en question,et surtout de ne pas ceder aux sirènes des établissements pas chers promettant monts et merveilles...(question d'amour propre....)

Or cette démarche n'est pas réellement effectuée car trop de confrères se contentent d'appliquer la meme recette à tous leurs élèves,ce qui peut expliquer "une durée d'esperance de vie dans la profession"de moins de 3 ans.

Par ailleurs,les motivations pour acceder au metier,comme certains elements cités plus haut(choix par défaut/manque de passion vis à vis de la pédagogie et du type de vehicule )font accroitre la problématique....

Alliez des formateurs peu compétents et des candidats immatures et/ou accompagnateurs peu motivés pour prétendre etre responsable dans les deux cas ,le résultat est sans appel.......

Mon propos ne prétend pas tirer à boulet rouge sur la profession,mais chacun sait qu'à l'heure actuelle tous les paramètres sont encore présents pour ne pas neutraliser les brebis galeuses. :carton: .....permis promis à tous en 20/25 heures à 600 euros.... :shoot2: :boire: :shoot:
le permis?peut etre......
L'autonomie,je dis oui.
mon bébé?une ford RS1600I de 1983.....
http://fr.youtube.com/watch?v=TtDTmUr2HJQ
Avatar de l’utilisateur
randrian
Enseignant(e)
Enseignant(e)
 
Messages: 1305
Enregistré le: 30 Juil 2006 18:19
Localisation: en provence(pour les vacances) à Paris (pour les soucis
Véhicule: ford escort RS 1600 I ABA2J

Re: Et si la vérité était ailleurs

Messagepar Ronan le 03 Aoû 2009 16:17

Juanito a écrit:Ben on peut dire que ça ne passionne pas... :ptdr:


Je ne participe pas car c'est plus une discutions entre professionnels du métier mais je lis avec attention tout ce qui est écrit et trouve ça très intéressant.
Avatar de l’utilisateur
Ronan
Conducteur confirmé
Conducteur confirmé
 
Messages: 1113
Enregistré le: 02 Fév 2008 22:01
Localisation: Midi
Véhicule: 307 / GSXR 600
Permis A le: 06 Fév 2009
Permis B le: 16 Avr 2008

Suivante

Retourner vers Enseignants de la conduite

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré

Intégration design réalisé par ikiWeb Communication

Votre partenaire en pièces remorques: Code-Remorques.fr

cron